Rhinoplastie

La Rhinoplastie (Chirurgie du nez)

Elément central de l'harmonie faciale, le nez contribue à la personnalité d'un visage.
Un nez dysharmonieux de naissance, une sequelle de traumatisme, une malformation faciale, sont les causes les plus fréquentes de consultation en vue d'une rhinoplastie.
Bien que le «nez bouché» soit plutôt du ressort du chirurgien ORL, toute chirurgie esthétique du nez est aussi «fonctionnelle», cherchant à améliorer la fonction respiratoire.
Il est ainsi convenu de parler de «rhinoplastie fonctionnelle et esthétique», tant ces deux aspects sont intimement liés.
Une rhinoplastie n'est proposée qu'après la puberté, lorsque la croissance du massif facial est achevée.

La consultation en vue d'une rhinoplastie

Il est habituel de prévoir deux consultation en préalable à toute rhinoplastie.
S'agissant d'une chirurgie en trois dimensions, agissant à la fois sur des structures osseuses, cartilagineuses et cutanés, il est important de comprendre que tout n'est pas toujours réalisable. Un chirurgien spécialiste, rompu à cette discipline, fort de son expérience sans cesse renouvelée, pourra vous expliquer les possibilités réelles de correction en fonction de vos attentes.
Un examen clinique pertinent du visage, des clichés radiographiques éventuels, et un bilan
photographique complèteront le dossier.
Un bilan ORL en particulier endoscopique peut s'avérer nécessaire en cas de problème respiratoire.
Le chirurgien portera une attention particulière:
• à l'état de la peau recouvrant le nez
• aux interventions précédentes éventuelles
• au type de déformation à corriger: nez bossu, dévié, pointe globuleuse...
Il est important de comprendre que le nez « idéal » n'existe pas et que celui ci doit s'intégrer dans
l'équilibre global du visage.

Chirurgie esthétique ou réparatrice?

En dehors des cas de malformation, de séquelles de traumatisme, ou de gêne respiratoire importante et objectivée par un examen ORL, il n’est pas possible de faire une demande de prise en charge pour cette intervention.

L'intervention proprement dite

En règle générale, l'intervention est menée par voie interne, à l'aide d'incisions dissimulées à l'intérieur des narines. Cependant il est parfois indiqué d'opérer à « ciel ouvert » par une courte incision entre la pointe du nez et la lèvre, notamment los de correction complexe de la pointe du nez, en particulier si celui ci a déjà été opéré. Même dans ce cas la rançon cicatricielle, minime, s'estompe rapidement en quelques mois.
Un méchage des fosses nasales est habituel, pendant 2 à 4 jours, ainsi que le port d'une attelle en résine pendant 8 à 12 jours.
l'hospitalisation est courte, environ 24 à 48 heures.
Un oedème (gonflement) voire des hématomes autour des yeux sont fréquents les premiers jours, et ne sont aucunement inquiétants.
Les douleurs sont modérées, bien calmées par les antalgiques classiques, mais la période de méchage est inconfortable, obligeant à respirer par la bouche.
Une période de repos d’au moins une semaine est recommandée, ainsi qu'une dispense de sport d'un mois.
Le résultat est visible dès l'ablation de l'attelle, mais la peau reste légèrement gonflée, masquant discrètement les reliefs sous jacents. On ne peut donc parler de résultat définitif qu'après 1 an, et aucune retouche éventuelle ne doit être proposée avant ce délai.

Les complications possibles de cette chirurgie

Les complications sont très rares dans l’ensemble. On citera de manière non exhaustive : saignement post-opératoire souvent résolutif par un méchage, infection traitée par antibiotiques, retard de cicatrisation et souffrance cutanée, gêne respiratoire persistante, imperfection de résultat pouvant faire l''objet d'une retouche.

Exemples d'intervention : avant / après

Téléchargez la fiche d'information officielle