Génioplastie & profiloplasties

Un visage peut être disgracieux parce qu'il existe une rupture de l'équilibre de ses différents étages, supérieur pour le front, moyen pour le nez, et inférieur pour le menton et les lèvres.

La profiloplastie

C'est la prise en charge des anomalies de cet équilibre, après une analyse méthodique, tant clinique que radiologique. Vous pouvez par exemple estimer que votre nez est trop proéminent alors qu'en réalité c'est votre menton qui est légèrement fuyant. Ainsi en effet vous pensiez à 'une rhinoplastie alors que c'est votre menton qui doit faire l'objet d'une correction.
La profiloplastie fait donc appel au jugement et à l'expérience d'un spécialiste capable d'anticiper les effets d'une intervention sur votre harmonie faciale globale. Elle fait donc appel à une ou plusieurs interventions, rhinoplastie, génioplastie, corrections des pommettes, souvent associées en fonction des indications.

La génioplastie

Encore appelée mentoplastie, elle consiste à modifier seulement le menton.
Celui ci peut être en arrière, fuyant: c'est la rétrogénie.
Il peut être en avant, proéminent: c'est la progénie.
Enfin il peut être de travers, asymétrique.
La correction chirurgicale de ces anomalies fait appel à des sections osseuses (ostéotomie)
afin de déplacer dans la position souhaitée le menton. Celui ci est alors maintenu en place par des vis, ou des plaques vissée (ostéosynthèse)
En cas de rétrogénie un implant prothétique, en général siliconé, peut améliorer la projection du menton en évitant une section osseuse.
Dans tous les cas l'intervention est menée par voie endobuccale, sans cicatrice visible, par une incision de la muqueuse entre les dents et la lèvre.

Les suites opératoires :sont habituellement relativement simples, marquées par un gonflement plus ou moins marqué, parfois des ecchymoses, et des douleurs modérées calmées par les antalgiques classiques. La mise en place d'un implant prothétique pour corriger un menton fuyant est une intervention aux suites plus simples qu'une section osseuse, mais expose à des complications infectieuses, pouvant conduire à la dépose de l'implant.
En cas de section osseuse des troubles sensitifs de la lèvre inférieure peuvent gêner transitoirement le patient, ainsi que parfois la perception d'une « encoche » de chaque coté en cas de déplacement important.
Votre praticien vous exposera en détails les risques spécifiques inhérents à la technique proposée.

Téléchargez la fiche d'information officielle