Chirurgie des tumeurs cutanées

Les tumeurs cutanées sont très variées, qu’elles soient bénignes, douteuses ou malignes.

Les tumeurs bénignes, telles que les naevi ou grains de beauté, sont retirées chirurgicalement pour des raisons esthétiques, ou parce qu’elles risquent d’évoluer vers la malignité,

La plupart des cancers cutanés sont dus à une exposition excessive au soleil, et se localisent donc très fréquemment au niveau du visage.

Le carcinome basocellulaire, d’extension locale seulement, se traite d’un simple geste d’exérèse chirurgicale.

Le carcinome épidermoïde et le mélanome peuvent nécessiter un traitement complémentaire, en fonction de l’étendue de la lésion.

Généralement, les lésions sont diagnostiquées par votre dermatologue, et leur nature histologique a souvent été déjà précisée par une biopsie.

Votre dermatologue a décidé de vous adresser auprès d’un praticien spécialiste de la chirurgie du visage, car la problématique de cette chirurgie, au delà de l’exérèse carcinologique, réside dans la reconstruction de la perte de substance cutanée qui en découle, notamment dans les zones ne présentant pas la laxité cutanée permettant de suturer la peau directement, telles que les régions nasales, palpébrales, labiales, ou auriculaires.

Cette reconstruction a tendance à privilégier le déplacement des tissus cutanés voisins, par l’intermédiaire de lambeaux vascularisés, similaires en terme de coloration et d’épaisseur. Dans certaines situations, la greffe cutanée est nécessaire, et donne elle aussi d’excellents résultats esthétiques.

Lors de votre consultation, le Dr Le Carbonnier validera l’indication opératoire après un examen clinique et photographique, et discutera avec vous des possibilités de reconstruction cutanée, en fonction de la localisation et de l’étendue de la lésion à retirer.

Il vous rassurera sur la nature histologique de la lésion, vous expliquera en détail les principes de l’intervention, les résultats attendus, les consignes post-opératoires ainsi que les risques potentiels, même s’ils sont exceptionnels.

L’intervention se déroule en clinique, généralement en ambulatoire, sans passer de nuit en clinique. Une courte hospitalisation est parfois nécessaire, selon le geste qui doit être effectué, ou votre état de santé.

Elle est réalisée sous anesthésie locale, souvent potentialisée par une sédation anesthésique, ou sous anesthésie générale. Un RDV de consultation pré-opératoire avec un anesthésiste est alors nécessaire.

Téléchargez la fiche d'information officielle